Lors du dernier conseil municipal, nos élus ont voté l'arrêt du dossier de notre futur Plan Local d'Urbanisme (P.L.U). Dès à présent, ce dossier devrait être transmis aux Personnes Publiques Associées (P.P.A) que sont les différents services de l'Etat (D.D.T.M, D.R.E.A.L, Services de la Préfecture .....). Ceux-ci vont, durant 3 mois, étudier et émettre des AVIS. A l'issue, une enquête publique sera diligentée sur notre commune et menée par un Commissaire Enquêteur au cours de rencontres en mairie de Sainte-Anastasie.

C'est à cette occasion que vous pourrez et devrez vous exprimer car c'est l'AVENIR URBAIN de NOTRE COMMUNE qui est en jeu !

Vous méritez quelques informations préalables à cette future métamorphose d'une partie de la garrigue de Sainte-Anastasie et dont la mise en place risque de vous être imposée courant 2014 (informations que chacun d'entre vous pourra vérifier dans le dossier définitif qui vous sera présenté lors de l'enquête publique).

Si vous aviez pu prendre connaissance du document provisoire du P.L.U de fin 2013, vous auriez pu constater par vous-même les points suivants :

Une Zone appelée 1-AUE, concernant les ACTIVITES COMMERCIALES et ARTISANALES, devrait être implantée en bordure NORD et en contrebas, au niveau de la jonction de la Route d'Aubarne et de la D18 (entre Russan et Aubarne).

Concernant la partie HABITAT, il y aurait deux types de zones : 1AU et 2AU, le paradoxe veut que ce soit la zone 2AU qui soit la première à être aménagée... ou la plus urgente peut-être !!

Aucun d'entre vous n'a pu constater l'emplacement de ces Zones sur les documents consultables en mairie au mois de Décembre 2013.  Le dossier et plus particulièrement 2 des 4 pages concernant les principales évolutions du Projet d'Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D) entre 2010 et 2013 (2 cartes couleurs détaillées format A4) étaient ABSENTES !!

La zone 1AU à Russan : D'une surface de 2,6 hectares, elle serait située à l'EST du bassin de rétention en bordure de l'Avenue du 19 mars 1962 et au dessus du groupe scolaire. A Vic, au SUD du village, cette zone serait comprise entre l'église et le château d'eau.

La zone 2AU à Russan : D'une surface qui représenterait 4,6 hectares, elle engloberait toute la partie boisée comprise entre le groupe scolaire, la fin du Lotissement « Les Oliviers », la piste qui conduit au Castellas et le chemin qui redescend sur Aubarne.

Savez-vous ce qui pourrait être proposé en termes de surfaces de terrains et de constructions dans cette zone 2AU?

Pour résumer, l'article 2AU-14 – Coefficient d'Occupation des Sols prévu pour cette zone est de 0,4

Exemple : Sur un terrain de 250 m², dont le règlement prévoit un COS maximal de 0,4 on peut construire jusqu'à 250 m² × 0,4 = 100 m² de surface de plancher (une maison de 100 m2 au sol ou plus s'il y a un étage).

Si on suit ce calcul, qu'est-ce qui pourrait empêcher un promoteur de proposer une multitude de terrains de petites surfaces ? Nous risquons alors de nous retrouver en pleine garrigue avec des constructions du même genre que les « Jardins de Valfons » qui sont en cours de réalisation à l'entrée de La Calmette (le prix du m2 risquerait probablement de  « flamber »...)

En outre, il est évoqué des « Opérations d'ensembles » dépassant 3000 m2 de surface de plancher à usage d'habitat et d'un minimum de 25 % de logements aidés par l'Etat (nous ne parlons plus alors des 3 logements par an sur 6 ans évoqués dans le Programme Local d'Habitat de Nîmes-Métropole !)

Serait-il question de maisons à plusieurs étages ? Combien de parcelles créées ? Qui va payer les voiries ? Les entretenir ?

Notre nouvelle station d'épuration intercommunale (les travaux viennent de commencer pour ceux qui l'ignorent....) dont la capacité va être rapidement atteinte, deviendrait alors très vite insuffisante.... et la deuxième tranche indispensable !

Dans l'article 2AU-4, concernant la distribution d'Eau Potable :

Il est prévu qu'en cas de pression insuffisante, les constructeurs devront réaliser et entretenir à leur charge sur le réseau privé et conformément aux prescriptions imposées par les Services Techniques :

« Des installations mécaniques de surpression et des réserves particulières d'eau et installations évitant de compromettre le bon fonctionnement des réseaux publics ».

Sachant qu'il existe déjà un problème de pression du réseau d'eau potable sur les hauteurs de Russan, quid de la conformité en terme de pression des poteaux incendie ?

Des murs de clôtures seraient autorisés jusqu'à 1,80 m: comment s’écouleront les eaux en cas de fortes pluies ?

Dans ce règlement, l'implantation des constructions les unes par rapport aux autres sur la même propriété n'est pas réglementée ! (Et les piscines peuvent se trouver jusqu'à 1 mètre de la limite séparative !)

Pas non plus de zone « tampon » coupe-feu évoquée...

Difficile de résumer autant de pages en quelques lignes... Nous sommes en droit de nous interroger sur le choix de ces zones et les risques d'urbanisation dense et anarchique en pleine garrigue !

Rien n’est définitif : nous pouvons reconsidérer le P.L.U !

Le Dimanche 23 mars, Votez pour le changement !